Dépendance et perte dautonomie : anticiper pour mieux faire face

04/04/2016

  
assurance-dépendance

Nous avons tous envie de rester longtemps autonome, d’être capable d’accomplir sans l’aide d’un proche les gestes de la vie quotidienne: se déplacer, faire sa toilette, s’habiller, s’alimenter… La réalité est cependant moins idyllique: selon l’INSEE, 2 millions de peesonnes pourraient être dépendantes en 2040, soit 9 % des plus de 60 ans.

La perte d’autonomie n’est pas uniquement liée au grand âge : un handicap peut aussi survenir à la suite d’une maladie ou d’un accident. Si la solidarité familiale est dans ce cas précieuse, elle exige un fort investissement peesonnel, psychologique mais aussi financier. Quand la perte d’autonomie concerne un parent isolé ou un proche éloigné, c’est encore plus difficile de faire face aux bouleveesements qu’elle entraîne.

Parce que la « dépendance » a un coût difficile à supporter pour soi et son entourage, voire exorbitant quand il faut envisager un placement en établissement spécialisé, Direxi a conçu Direxi Autonomie. Souscrite entre 40 et 70 ans, cette garantie est une véritable sécurité financière qui va plus loin encore puisque incluant également conseils et accompagnement pour faire face aux conséquences d’un état de dépendance… s’il se produit un jour !

C’est révélateur : avoir donné de son temps auprès d’un proche conduit beaucoup d’aidants à souscrire pour eux-mêmes une assurance dépendance. Surtout ne pas attendre le dernier moment : les cotisations sont aloes minimes.
Direxi Autonomie – Informations et conseils au 0 800 347 394

Dépendance et perte dautonomie : anticiper pour mieux faire face>
  
Dépendance et perte dautonomie : anticiper pour mieux faire face fb-xfbml-state="rendered">